jeudi 30 novembre 2017

Le Défi des Mots étranges : esprit carnet (3)





J'ai déjà eu l'occasion , au printemps dernier, de revenir sur les productions qu'occasionne le Défi des Mots Etranges, pour souligner l'aspect qui manque quand on décline un même mot en vingt versions par vingt personnes différentes : la plupart d'entre vous joue le jeu du carnet, c'est-à-dire que d'une lettre sur l'autre se construit une identité graphique et chaque nouveau défi, chaque nouveau dessin vient enrichir l'ensemble. 
Alors, pour mieux apprécier la chose, voici deux ensembles reclassés par auteur. Ci-dessus, celui de Brizou la Bretonne, qui nous a rejoints sur les ketchs et rattrape peu à peu son retard. Ci-dessous, l'ensemble constitué par Patrice, de Dijon.









• Pour admirer d'autres ensembles (tels qu'ils étaient au printemps), vous pouvez cliquer ICI, ou .

lundi 27 novembre 2017

Dix-sept marottes : treizième Défi des Mots étranges


Emilie de Chagny

Mot riche de significations que cette marmotte à qui manque un "m" ! Une marotte est donc (entre autres) une tête de bois, de carton ou de cuir  peint qui servait aux modistes de forme ou de support à chapeau.

Chantal D de Fontaine-lès-Dijon

Serge de Dijon

Christine de Beaune

Mounia de Toulouse

Patrice de Dijon

 Mais c'est aussi un sceptre surmonté d'une figure ornée de grelots,  et par là, soit une marionnette, soit l'attribut du fou (ou du joker des cartes à jouer).

Claire de Dijon

Chantal S de Dijon

Chantal B de Loire-Atlantique

Izys de Paris

Denise de Dijon

Marie de Dijon


et moi

 Certaines ont d'ailleurs associé les deux définitions : 

Christiane de Dijon

Brizou de Merdrignac

Brigitte de Dole


Et puis voici notre traditionnelle définition alternative, très colorée. 
Merci Virginie !  


Avec ou sans folie, avec ou sans grelots, nous reprenons le rythme habituel. Ainsi donc, vous avez quinze jours pour me proposer une illustration de la lettre "N" comme...

Neume.

Rendu des copies le dimanche 10 décembre avant 20 h. 
A vos pinceaux !


vendredi 24 novembre 2017

Noël arrive : préparons-le !


Il y a peut-être encore mieux que Noël : il y a toute sa préparation. C'est un moment que j'adore : réfléchir aux cadeaux pour ceux que l'on aime, fabriquer des petites choses jolies, emballer le tout de papier coloré et de beaux rubans...le tout en buvant un thé de Noël et en croquant du pain d'épices (on n'est pas de Dijon pour rien !)

Pour vous aider, et pour mon propre plaisir, j'ai mis cette année dans ma boutique quelques cadeaux spécialement pensés pour nous autres aquarellistes. De jolis carnets de forme et de taille variées, composés de papier épais, 100 % coton, à offrir ou à s'offrir (ou encore à offrir après avoir illustré l'intérieur à votre goût).



Pour tous les détails (prix, format, couleurs, livraison...) c'est sur le site de la boutique que ça se passe : cliquez donc ICI, et faites votre choix !

Surveillez le site, il y aura d'autres nouveautés ces prochaines semaines. 

Et je vous rappelle l'idée du siècle : les Petits Poèmes de Poche, dont la première édition a été très rapidement épuisée et dont je viens de refaire une fournée. Voir LÀ.

 
Si avec tout ça, le Père Noël ne trouve pas son bonheur...

mercredi 22 novembre 2017

En dépit des ombres



Un dessin d'ombre sur le mur. 
Ne nous y trompons pas : 
même si pour le moment elle semble bien lointaine,
cela veut dire que la lumière est encore là. 

Alors, 
entre ombre et lumière, 
retrouvons le chemin...

vendredi 10 novembre 2017



Bleu de Prusse s'absente et fait silence. 
Rendez-vous bientôt, quand la vie aura repris ses droits.
 

jeudi 2 novembre 2017

A Dieu



Hervé Espinosa 
 •
1er novembre 1966 - 1er novembre 2017


Voyageur, le chemin
C'est les traces de tes pas
C'est tout. Voyageur,
il n'y a pas de chemin,
Le chemin se fait en marchant
Le chemin se fait en marchant
Et quand tu regardes en arrière
Tu vois le sentier que jamais
Tu ne dois à nouveau fouler
Voyageur! Il n'y a pas de chemins
Rien que des sillages sur la mer.
Tout passe et tout demeure
Mais notre affaire est de passer
De passer en traçant
Des chemins
Des chemins sur la mer

Antonio Machado